Un opérateur global pour des collaborations locales : Hugo Vigneron, le président d’Operene témoigne !

Récemment, nous avons eu la chance de rencontrer Hugo Vigneron, président d’Operene, opérateur global dédié à la rénovation énergétique et adhérent chez Attestation Légale depuis 2015.
PME engagée dans l’innovation, acteur de l’économie locale et tourné vers le travail coopératif… Découvrez l’histoire d’Operene.

 

Attestation Légale : Hugo, pouvez-vous vous présenter à notre communauté et nous présenter Operene ?

Hugo Vigneron : Je m’appelle Hugo Vigneron et je suis PDG d’Operene. C’est une société qui a été créée à l’initiative de PME de bâtiments à Lyon. L’idée était d’avoir un opérateur ou une petite structure pour répondre en groupement de PME à des projets de rénovation énergétique.

 

Le plan de relance annoncé par le gouvernement début septembre en faveur de la transition écologique promet de mobiliser près de 7 milliards d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments et la relance de la construction durable. Une bonne nouvelle pour Operene ?

HV : C’est une très bonne nouvelle mais il faudra suivre la mise en œuvre du plan. Operene travaille sur la copropriété privée, le logement social et le tertiaire public et les annonces du plan de relance concernent à la fois les 3 milieux. Une mauvaise redistribution des fonds pourrait pénaliser les PME, c’est ma seule crainte.

 

 

En tant qu’acteur important de la rénovation énergétique en Auvergne Rhône-Alpes, quelle place accordez-vous à l’innovation ? Des projets particuliers à nous évoquer ?

HV : Les PME avec lesquelles nous travaillons présentent une forte expertise dans la rénovation et sont plus près de la technique et des besoins du bâtiment. On se questionne sur leurs métiers, sur l’innovation et sur les nouvelles formes de rénovation car le bâtiment est en constante évolution. Aujourd’hui par exemple, le polystyrène est de moins en moins utilisé, il faut donc trouver des nouveaux produits et matériaux, des nouvelles façons de mettre en œuvre des projets. Sur le même mécanisme, nous avons rassemblé un groupement de PME en collaboration avec les laboratoires de l’Institut National d’Energie Solaire au Bourget du Lac pour répondre à un projet de recherche et développement unique en France, le projet Es’Ope.

 

Justement, parlez-nous du projet Es’Ope lancé en 2018. Où en êtes-vous ?
Vous promettez une rénovation de l’habitat individuel et collectif avec une consommation nulle garantie après travaux, qu’est-ce que ça veut dire ? 

HV : Nous aspirons à une rénovation d’habitats individuels et collectifs à consommation nulle garantie après travaux. Pour cela, nous utilisons des techniques de préfabrication qui vont permettre de réduire fortement le temps de chantier et garantir, dans le cadre d’un contrat de performance énergétique, le respect d’une consommation nulle après travaux pendant une durée donnée, selon la demande du maître d’ouvrage. La consommation nulle est un équilibre entre la production et la consommation d’énergie. Grâce aux éléments de façades, toitures préfabriqués, menuiseries performantes et systèmes énergétiques très performants, les consommations baissent. Par ailleurs, on produit localement à partir d’énergies renouvelables, généralement des panneaux photovoltaïques voire du solaire thermique pour l’eau chaude. Avec cet équilibre, on arrive à être nul lors du bilan annuel.

 

Vous avez lancé ce projet Es’Ope avec votre partenaire Chanel Rénovation. Quels liens vous unissent avec Chanel Rénovation ?

HV : Chanel Rénovation est actionnaire chez Operene, et les deux sociétés sont complémentaires dans leurs activités. Chanel Rénovation ne répond pas aux gros marchés de rénovation globale, ce sont plutôt les entreprises générales. Operene fait le lien entre les PME pour constituer et coordonner une équipe appelée groupement et répondre à un projet de rénovation, c’est notre complémentarité qui permet d’aller sur ce genre de marché.

 

Vous faites partie des clients pionniers chez Attestation Légale, adhérent depuis 2015 à notre service. Au-delà de la prescription de vos clients, qu’est-ce qui vous a convaincu à rejoindre le réseau Attestation Légale ?

HV : Je vois un gage de transparence et des relations apaisées entre clients, maîtres d’ouvrage et sous-traitants. C’est quelque chose qui va pour moi dans le bon sens pour apaiser les relations dans notre filière du bâtiment et de la construction.

 

L’innovation est une valeur clef chez Operene, quelles autres valeurs ou engagements défendez-vous ?

HV : C’est le groupement des PME locales qui représente vraiment l’ADN d’Operene. Nous défendons l’économie de territoire et les enjeux de transition énergétique. C’est le grand socle Operene. A partir de là se sont développés des projets de R&D pour être également moteur de différenciation. L’objectif à terme est d’alimenter la rénovation classique via les projets qu’on traite en groupement. Nous apportons une grande importance au travail collaboratif, avec une relation égalitaire pour chaque intervenant. On co-construit les projets, on collabore ensemble et il y a une dimension beaucoup plus apaisée.

 

Pouvez-vous nous citer quelques références dont vous êtes fiers, ou qui ont fait avancer les choses en matière de rénovation des bâtiments ?

HV : Sur le secteur des copropriétés privées, nous avons réussi à réaliser deux contrats de performance énergétiques, et un troisième est en chantier. Il s’agit d’une mécanique complexe qui regroupe des entreprises d’exploitation, de maintenance et des chauffagistes. Cela prouve qu’il est possible de faire des projets plus ambitieux dans le bâtiment en copropriété privée.
Plus récemment, nous avons remporté plusieurs projets en tertiaire public qui sont des marchés un peu complexes qui s’appellent Marché Public Global de Performance. Ce sont des gros projets qui permettent de réunir une multitude d’acteurs à la fois sur la partie travaux et aussi sur la partie équipe de conception où nous allons chercher l’architecte, le bureau d’étude, monter les chantiers, et piloter la phase de conception de ces projets.
Je peux vous citer également l’internat du lycée professionnel Germain Sommelier à Annecy pour le compte de la SPL-OSER et la rénovation complète d’un groupe scolaire Belledonne pour la ville de Crolles.

 

 

Nous traversons une crise sans précédent et tous les corps de métiers ont dû s’adapter, comment faites-vous, en tant que PME innovante, face à cette crise ? Qu’avez-vous instauré au sein de vos entreprises ?

HV : Nous avons eu de la chance de n’avoir qu’un seul chantier en cours durant le confinement. Le télétravail a donc pu être mis en place pour les sujets en préparation. Au sein de l’entreprise, nous avons adopté le protocole sanitaire et nous favorisons le télétravail pour réduire les interactions. Nous avons beaucoup mobilisé les outils de visioconférence, ce qui est assez innovant pour le secteur du bâtiment et avons économisé du temps improductif sur les déplacements.

 

Diriez-vous que la solution Attestation Légale vous a permis de décrocher de nouveaux marchés plus rapidement ?

HV : Pour le moment, non. En revanche, en plus des relations apaisées que nous apporte Attestation Légale avec nos entreprises, nous sommes actionnaires de FairCost et pensons que ce type de plateforme améliore la productivité, apaise les relations sur un chantier, améliore le suivi des demandes et aide à la prise de décision.

(ndlr : The FairCost : première solution collaborative de gestion du compte prorata)

 

En tant que patron de PME, avez-vous un dernier mot à nos lecteurs, entrepreneurs du bâtiment ?

HV : Nous avons un grand intérêt à collaborer entre professionnels du bâtiment, à s’associer, pour répondre à des marchés plus intéressants pour tous et innover. Grâce aux groupements, nous pouvons conquérir de nouveaux marchés plus importants et plus complexes dans la phase de conception. Cela nous amène à innover et nous différencier par rapport aux concurrents.

Merci beaucoup Hugo pour votre témoignage qui, nous l’espèrons,
pourra inspirer d’autres PME.

 

Si vous aussi, vous souhaitez en savoir plus sur Operene et ses engagements, n’hésitez pas à aller visiter leur site web, ou à contacter Hugo Vigneron de notre part :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *